Deà

Exposition / Foire / Portes ouvertes

Frontstalag170 KN 654, l'autre camp

L'armistice signé à Compiègne le 22 juin 1940 met fin à la campagne de France.

 

Cette "étrange défaite" provoque une situation méconnue : la captivité de 1 850 000 soldats français.

 

À travers l'exemple du camp de prisonniers militaires de Compiègne, le Frontstalag 170 KN 654, qui précéda le camp de captivité ouvert en 1941 pour les civils "judéo-bolchéviques", cette exposition présente pour la première fois la réalité de la vie dans les camps de prisonniers militaires français avant leur transfert dans le Reich.

 

Localisation & contact